Banquet d'Ordre au Rite Français

source: Rituel du XIXème siècle et régulateur de 1801


En cette période fébrile de reprise des travaux et d'installations, il m'est venu en mains un rituel de Banquet d'Ordre sur lequel il est précisé qu'il s'inspire des dispositions du régulateur de 1801. Bien entendu, dans la plupart des cas, ces banquets sont organisés aux alentour de Noël afin de célébrer la Saint Jean d'Hiver. Néanmoins, l'organisation d'un banquet d'ordre commence bien souvent, pour un grand nombre de Loges, par la question épineuse et nonobstant cruciale : qui a un rituel ?
Immédiatement suivie par : "où va-t-on organiser cela et comment" ?
A la question "où", les réponses peuvent varier, à savoir, dans un restaurant "à couvert" ou dans l'enceinte de la Loge ( mais les Temples sont parfois bien petits pour accueillir l'armature de la table dressée en "U" et permettre à chaque Frère de prendre sa juste place ). On se rend vite compte que tout le monde n'a pas la chance de disposer d'une salle humide attenante à la Loge.  Mais, la question "comment" prend une toute autre mesure... et nos FF:. Apprentis s'apercevront bien vite qu'il y a toujours un Frère ou une Soeur qui a fait cela toute sa vie ( même et surtout s'il ne dispose pas des rituels... Tout le monde sait bien que les Frères moralistes, symbolistes, Traditionnalistes, porteurs de Lumières et de conseils ne sont jamais en possession des documents, d'ailleurs, à partir d'un certain grade, les documents s'évaporent, surtout ceux des degrés inférieurs...). Du haut de la Tradition, on nous assurera que la serviette se noue en bandana ou que l'on s'empare du verre avec la main gauche en restant à l'ordre ( signe pénal bien sûr )... voire, au XVIIIème siècle on avait usage de se rompre le dos en restant plié des heures à l'ordre de table de la main droite, debout, avec un verre dans la gauche et "alea jacta est" pour le signe de l'équerre... Il suffit d'imaginer l'état des lieux après la quatrième santé ! Simplicité, simplicité...
Il est vrai que certains rituels récents du REAA nouent ou placent la serviette en divers endroit du corps en fonction du Grade. Pour notre part nous ne voyons pas vraiment l'utilité de ce genre de distinctions formelles qui nous apparaissent comme des moyens d'affirmer des rangs qui n'ont pas, selon les Landmarks, lieu d'être, puisqu'un franc-maçon n'a pas de rang.
Bref, à n'en pas douter, les francs-maçons des XVIIIème et  XIXème siècle étaient accrobates et fortement enclins à la difficulté. Cela reste surprenant eu égard aux allègement rituels qu'ils pratiquèrent allègrement.

La pratique des "Banquets d'Ordre" est assez peu attestée dans l'histoire de la maçonnerie contrairement à celle des "Banquets". Si les premiers n'ont pas laissé de traces majeures avant la fin du XVIIIème siècle, il n'en est pas de même des seconds. Ce qui ne fait aucun doute, c'est la permanence de la pratique du festin parmi les maçons, notamment comme élément de réception puisque selon les anciennes charges, la réception des nouveaux maçons s'effectuait durant un grand repas pris en commun. Cette pratique de la bombance était à tel point commune qu'au XVIIIème siècle on avait coutume d'appeler les francs-maçons "Frères de l'estomac". La gravure de Hogarth intitullée "La Nuit" nous montre un maçon sortant d'une taverne dans un état que l'on peut qualifier de "chargé" n'est, en quelque sorte, que le reflet d'une image de marque fort répandue.

Le fait que les premières Loges se soient réunies dans des Tavernes et et qu'elles en portât le nom peut facilement expliquer cette réputation. Néanmoins, comme je l'ai dit plus haut, les anciennes charges sont assez explicites sur le fait que l'accueil d'un nouveau membre s'effectuait durant un banquet au cours duquel on transmettait les mots et attouchements après l'avoir questionné sur ses motivations et fait prêter ses engagements. L'attestation de ces pratique est très largement antérieure à celle de la rituelie des trois grades et l'on peut affirmer sans trop de risque de se tromper que bien avant l'apparition du Grade de Maître, le franc-maçon banquetait même si les indications restent très évasives sur le fait de savoir si ces agapes étaient ritualisées. Car on ne garde pas véritablement de traces de banquets ritualisés avant le tout début du XIXème siècle et cette pratique n'est attestée que sur le Continent, plus particulièrement en France.

Il semble qu'à une époque où les partis politiques et guildes étaient interdits, l'organisation de "banquets" permettait de se retrouver autour d'un prétexte festif autorisé. Durant les périodes post-révolutionnaires, alors que la maçonnerie était en sommeil, c'était un moyen parfait de se rencontrer. Peut être, alors, certaines formes de rituelies de table virent le jour ce qui n'est pas surprenant au pays de Grimault de la Reynière où l'art de la table a souvent été considéré comme un art sacré. Les pratiques de table forment aussi un ensemble de schémas sociaux complexes qui peuvent tout à fait s'adapter à la pratique de la maçonnerie symbolique. A n'en pas douter, cette coutume deviendra peu à peu, nécessité faisant loi, un "banquet républicain" durant lequel les tribuns déploieront leurs argument en faveur des réformes sociales. Il prendra une place importante dans le paysage politique français et sera l'un des éléments fondamentaux qui permettra, plus tard, l'instauration de la Troisième République comme une respiration après deux Empire quasi successifs ( Cf. La métamorphose des Aigles sur le Blog APRT ). On connait la place de la Franc-Maçonnerie française dans la constitution de cette République et sa grande implication dans les réformes qui suivirent les désastres du second empire . Il semble logique de penser qu'il n'y avait pas de contre-indication à un échange de pratiques des "banquets républicains" avec ce qui deviendra le "banquet d'ordre".

Ce transfert naturel est inhérent à la nature même de la convivialité en franc-maçonnerie et ne semble pas déroger au pratiques de la maçonnerie anglaise qui s'organise autour de trois événements intimement liés : le Rituel, le Banquet et les Lectures. Les trois événements étant séparés dans le temps. Pour les Anglais, néanmoins, les Lectures sont parfois couplées au Banquet lequel a toujours été ritualisé au Rite Emulation. Si l'on se penche sur les rituels pratiqués, et celui-ci ne fait pas exception, l'inspiration d'Emulation reste très présente.

La Franc-maçonnerie contientale qui a évoluée presque en dehors des conflits qui secouère la Franc-maçonnerie Anglaise avant la réconciliation ( Cf qu'est-ce qu'émulation sur le Blog APRT - il faut descendre assez bas dans la page liée ) a, peu à peu intégré les "lectures", c'est à dire les "planches" dans les rituels en les encadrant des ouvertures et fermetures de travaux et, avec le temps, ritualisé le banquet, tout d'abord en cadrant les prise de parole pour les rendre à l'identique de celles pratiquées en Loge, puis pour les transformer en allocutions. Cette ritualisation fut aussi l'occasion d'un retour à certaine pratiques oubliées comme la célébration des solstices ou une certaine forme de "communion des Saints". On notera néanmoins, dans le rituel ci-dessous, quelques éléments intéressants. Tout d'abord, au regard des dates, il semble que les textes qui me soient venus en mains ait été "bricolé", à savoir, l'insistance au regard du "Président de la République" dans la première santé, en effet, en 1801, c'est à dire, l'an IX, la République était "Conventionnelle" et, d'autre part, il s'agit de l'année de transition avec l'ère napoléonienne, on voit mal comment la Franc-Maçonnerie aurait pu être républicaine à une époque où elle était "entre parenthèses"
il s'agit donc d'un ajout tardif.

Ensuite, on notera, pour les adeptes, le développement particulier de l'ordre rituélique de l'ouverture et de la fermeture. Dans certains rituels plus récents, les formes sont plus lourdes et nécessites plus de déplacement. Cette simplicité de forme apparaît comme la suite naturelle des festins d'accueil dans la mesure où elle se présente comme la rituélisation d'une pratique plus souple et plus proche de celle décrite par le manuscrit d'Edinburgh, par exemple.

Pour mémoire, la pratique usuelle du banquet semble présenter comme point commun que les Frères présents ne revêtement que leurs cordons pour ceux qui en disposent ( ce qui reste comparable à la pratique anglo-saxonne, cependant, à Emulation, seuls les officiers portent des cordons alors qu'au RF ou au REAA tous les Maîtres en portent ). L'ordre de table s'effectue en plaçant la main gauche à plat sur le rebard de table, avec le pouce placé à l'équerre sur le plat bord. Pourquoi la main gauche ? J'entend déjà un certain nombre de justifications "a l'ordre ceci", "à l'ordre cela". N'oublions pas qu'une rituelie et les pratiques gestuelles qui vont avec est toujours adaptée à l'homme. Cela se vérifie dans toutes les Traditions. Un Banquet d'Ordre n'est pas une organisation rituelle dont la vocation est d'asperger son voisin ou de répandre le vin autour de soi donc ...

Installation:

La Salle où se fait le banquet doit être située de façon que l'on ne puisse rien voir du dehors. La table sera en fer à cheval : la place du V:. M:. est au sommet. Celle des deux Surv:. est aux extrémités occidentales de chaque branche. La table d'orient accueille le F:. Ora:. en tête de la Col:. du Midi et le F:. Sec:. en tête de celle du Nord; le plateau d'Orient est occupé par les FF:. Visiteurs, ou par les Off:. de la L:. s'il n'y a pas de visiteurs.
Le F:. M:. des CC:. se place à son office à l'intérieur du fer.

Excepté les cinq officiers qu'on vient de désigner, personne n'a de place marquée.

Les FF:. chargés de servir ( App:. pour les mets et CC:. pour les vins ) durant le Banquet seront placés à l'intérieur du Fer à cheval, près des Surv:.. 
Les Lumières seront placées sur la Table, devant le V :. M :. 
Un ruban bleu délimitera le centre de la table sur tout le fer à cheval. C’est le long de ce ruban que seront alignés les canons.

A part cela, la table sera décorée comme pour une fête, de la manière que l'on souhaitera ( comme les Banquets d'Ordre se déroulent généralement vers Décembre-Janvier, on pourra y mettre gui, houx et bougies...).

Vocabulaire de Table
Les assiettes Tuiles
Les plats Plateaux
Les cuillers Truelles
Les fourchettes Pioches
Les couteaux Glaives
Les verres Canons
Les bouteilles et les caraffes Barriques
Les bougies allumées Etoiles
L'eau Poudre faible
Le vin Poudre forte
Les liqueurs Poudre fulgurante
Le pain Pierre brute
Les Serviettes Drapeaux
 

DEROULEMENT

Quand chacun a pris sa place, il est à la volonté du V:. M:. de porter la première santé avant de manger.
Quand il veut porter la santé, il frappe un coup de maillet ; à l'instant, les FF:. servants sortent de l'intérieur du fer à cheval et se retirent à l'occident ( il en est de même pour toutes les santés ) ; le F:. M:. des CC:. communément est seul en dedans du fer à cheval, et, vis à vis du V:. M:., pour être plus à portée de recevoir les ordres et les faire exécuter.

OUVERTURE DES TRAVAUX DE TABLE

V:. M:.
- 0 - ( J'indique les coups de maillet par le signe - 0 - )
FF:. P:. et S:. Sur:., faites vous assurer si nos travaux sont bien à couvert !
Chacun des Sur:. s'assure de la qualité M:. des convives qui sont sur leurs C:. en jetant les yeux sur eux et les reconnaissant pour M:. ( On notera qu'il s'agit simplement d'une reconnaissance visuelle et que le V:. M:. n'a pas demandé de se lever ou de mise à l'Ordre )
S:. Surv:.
Je réponds de ma colonne
P:. Sur:.
V:. M:., le F:. S:. Sur:. et moi sommes assurés des FF:. qui sont sur les deux colonnes.
V:. Ma:.
Je réponds de ceux qui sont à l'Orient. F:. Couv:. faites votre Office.
Le F:. Cou:. va ôter la clef de la porte qu'il ferme. Pendant ce temps, les FF:. se revêtent de leurs cordons. Il n'est pas nécessaire d'avoir de tablier. Dès ce moment personne n'entre ni ne sort plus.
S:. Sur:.
Les travaux sont couverts
P:. Sur:.
V:. M:. les travaux sont couverts
V:. M:.
- 0 - 
F:. P:. Sur:., quel âge avez- vous ?
P:. Sur:. 
- 0 - 
Trois ans 
V:. M:.
A quelle heure est-il d'usage d'ouvrir les travaux de table F:. P:. Sur:. ?
P:. Sur:. 
A Midi. 
V:. M:.
Quelle heure est-il, F:.S:.Sur:. ?
S:. Sur:. 
- 0 - 
Il est midi. 
V:. M:.
- 0 - 
Puisqu'il est l'heure et que nous sommes à couvert, je déclare ouverts les travaux de table de la R:.L:.
P:. Sur:. 
- 0 - 
Les travaux de Table de la R:. L:. sont ouverts
S:. Sur:. 
- 0 -

PREMIERE SANTE D'OBLIGATION

Cette santé sera portée à la suite directe de l'Ouverture des travaux en lieu et place de l'acclamation. 

La position d'Ordre s'effectue debout. On tient un couteau de la main gauche, une serviette sur l'avant bras gauche. Le signe d'ordre se fait normalement de la main droite, sauf lorsque les canons sont en main. S'il y a des FF:. à l'intérieur du Fer à Cheval, ils restent assis. Sauf, bien sûr, les FF:. servants, debouts hors de table.
V:. M:. 
- 0 - 
A l'Ordre mes FF:. ! 
FF:. P:. et S:. Sur:., invitez les FF:. de l'une et l'autre Col:. à se disposer à charger et aligner pour la première Santé d'Obligation. 
P:. Sur:. 
- 0 - 
FF:. S:. Sur:., FF:. de la Col:. du Midi préparez vous à charger et aligner pour la première Santé d'Obligation.
S:. Sur:. 
-0 - 
FF:. de la Colonne du Nord, préparez vous à charger et aligner pour la première Santé d'Obligation. 
V:. M:.
Chargeons et Alignons, mes FF:. !
( Chaque F:. fait alors charger son canon par les FF:. servants CC:. comme il le souhaite, de poudre
forte ou de poudre faible.
Les canons sont alignés le long du ruban bleu et les barriques aussi, hors du ruban, parallèlement sur une seconde colonne.
)

Dès que cela est terminé.
 
S:. Sur:. 
- 0 -
Tout est aligné sur la colonne du Nord !
P:. Sur:. 
- 0 - 
Tout est aligné‚ sur la Colonne du Midi !
V:. M:. 
L'Orient est également aligné. 
Canon en main mes FF:. !
Mes FF:., veuillez vous joindre à moi pour porter la première Santé d'Obligation à la République Française, nous joindrons à cette Santé nos voeux de prospérité au Président de la République.
C'est à cette Santé aussi précieuse pour nous que je vous invite à faire le meileur feu possible.
VIVE LA REPUBLIQUE FRANCAISE !
Attention mes FF:. : en joue ! ( On prend le canon de la main droite et on le tend devant soi )

Feu ! ( on ramène le canon vers soi, on boit un peu et on replace le canon devant soi, bras tendu en avant
Bon feu ! ( on boit un peu plus et on replace le canon bras tendu en avant
Le plus vif de tous les feu ! ( On boit tout et l'on place le canon à hauteur de l'épaule gauche
A moi, mes FF:., par le signe de l'équerre ! 
Un - Deux - Trois
Un - Deux - Trois
Un - Deux - Trois 
( pour ces trois temps, à chaque temps on déplace le canon, de l'épaule gauche à l'épaule droite puis en avant. A la fin du troisième mouvement, les canons doivent être tendus en avant et reposés tous en même temps en frappant la table tant que faire se peut sans les briser. A la demande du V:. M:.  tous les canons doivent être alignés.)

Reposez les canons et reprenez vos places mes FF:. que nos agapes commencent. 

A ce moment, les FF:. Servants App:. apportent les entrées. 

SECONDE SANTE D'OBLIGATION

A PORTER APRES LES ENTREES ET AVANT LES PLATS PRINCIPAUX

 
V:. M:.
- 0 -
FF:. P:. et S:. Sur:., invitez les FF:. qui décorent vos colonnes respectives à se joindre à moi pour porter la Seconde Santé d'Obligation. 
P:. Sur:. 
-
0 - 
FF:. S:. Sur:., FF:.
qui décorez la colonne du Midi, veuillez vous joindre à nous pour porter la seconde Santé d'Obligation.
S:. Sur:.
- 0 -
FF:. qui décorez la Colonne du Nord, veuillez vous joindre à nous pour porter la Seconde Santé d'Obligation.
V:. M:.
Chargeons et alignons, mes FF:.
lorsque tout le monde a aligné son canon
- 0 - 
Debout et à
l'Ordre de Table, canons en main ! Mes FF:. la Seconde Santé d'Obligation que j'ai la faveur de vous proposer est celle de la "Grande Loge" ( En fait il s'agit d'une santé portée à l'Obédience, on remplacera )  et de tous les Officiers qui la composent. Nous y joindrons celle de tous les V:. M:., de ses Loges et de leurs députés. Nous y joindrons aussi nos voeux pour sa prospérité.
VIVE LA "GRANDE LOGE"
En joue !
Feu ! 
Bon Feu !
Le plus vif de tous les Feu !
A moi, mes
FF:., par le signe de l'équerre ! 
Un
- Deux - Trois
Un - Deux - Trois
Un - Deux
- Trois
Mes FF:. et mes SS:., posez
vos canons et reprennez vos places.

TROISIEME SANTE D'OBLIGATION
A PORTER AVANT LES DESSERTS

P:.Sur:.
- 0 -
S:. Sur:.
- 0 -
V:. M:.
- 0 -
P:. Sur:.
V:. M:., voulez vous bien faire charger et aligner pour une santé‚ que le F:. S:. Sur:., le F:. Orateur et moi même auront la faveur de proposer ?
V:. M:.
- 0 -
Chargeons et alignons, mes FF:. !
Dès que le chergement et l'alignement sont effectués
F:. P:. Sur:., annoncez la Santé‚ que vous voulez proposer. 
P:. Sur:.
C'est la Vôtre, V:. M:. et celle de notre R:. L:."xXx" dont vous avez la faveur de diriger les travaux. Nous vous prions, mes FF:. de lui faire le meilleur feu possible.
S:. Sur:.
La Santé que mon F:. P:. Sur:. vous proposons est la Vôtre, V:. M:. et, celle de notre R:. L:. "xXx" dont vous avez la faveur de diriger les travaux. Mes FF:. nous vous prions de lui faire le meilleur feu possible.
Ora:.
La Sant‚ que les FF:.P:. et S:. Sur:. et moi-même vous proposons est la Vôtre, V:. M:. et celle de notre R:. L:. "xXx" dont vous avez la feveur de diriger les travaux. Mes FF:., nous vous prions de lui faire le meilleur feu possible.
P:. Sur:.
- 0 -
Debout et à l'Ordre ! Mes FF:., Canons en main !
En Joue !
Feu !
Bon Feu!
Le plus vif de tous les feux ! 
A moi, mes FF:., par le signe de l'équerre !
Un - Deux -Trois
Un - Deux - Trois
Un - Deux - Trois
Reposez vos canons, mes FF:. et reprennez place.


QUATRIEME SANTE

IMMEDIATEMENT A LA SUITE

V:. M:.
- 0 -
Chargez et alignez mes FF:. !
Dès que le chargement et l'alignement sont effectués
Mes FF:., la quatrième Santé que je vous propose est celle des Officiers et des FF:.  de notre R:. L:. "xXx". Et, comme cette Santé nous est particulièrement chère, je vous invite tous à y faire le meilleur feu possible ! - 0 -
Debout et à l'Ordre, mes FF:. ! Canons en main ! 
VIVE "xXx"
En joue !
Feu !
Bon Feu !
Le plus vif de tous les feux !
A moi, mes FF:. et mes SS:., par le signe
de l'équerre !
Un - Deux - Trois
Un - Deux - Trois
Un - Deux - Trois
Reposez vos canons et reprennez place, mes FF:., les travaux de table reprennent.


CINQUIEME SANTE

A PORTER APRES LES DESSERTS

V:. M:.
- 0 -
FF:. P:. et S:. Surv:., veuillez inviter les FF:. à se joindre à moi pour former la chaîne d'union
et porter la cinquième et dernière Santé d'Obligation.
P:. Sur:.
- 0 -
FF:. S:. Sur:., FF:. de la Colonne du midi, veuillez vous joindre à nous pour former la chaine d'union et porter la cinquième et dernière Santé d'Obligation.
S:. Sur:. 
- 0 -
FF:.de la Colonne du Nord,veuillez vous joindre à nous pour former la chaîne d'union et porter la cinquième et dernière Santé d'Obligation.
V:. M:.
- 0 -
Debout, mes FF:., formons la chaine d'Union de Table, chargeons et alignons !

Les FF:. se lèvent et forment la chaîne de table avec les serviettes. Chaque frère tient dans son poing gauche  fermé, une extrêmité de serviette, la sienne, d'une part, mais aussi celle de son voisine gauche, de telle sorte qu'une ligne continue de serviette fasse le tour de la table et que les canons puissent être alignés et saisi de la main droite. Lorsque la chaîne d'union est prête, que tous les canons ont été chargés par les FF:. servants et alignés. Les FF:. servants ont gagnés la chaîne. ATTENTION, CETTE SANTE SERA BUE SANS ROMPRE LA CHAINE.

Mes FF:., la Santé que je vous propose est celle de tous nos FF:. visiteurs que je remercie d'être présents et fidèles ... nos travaux, nous y joindrons nos voeux fraternels de prospérité à leurs Respectables Loges, nous y joindrons encore nos voeux à tous les maçons répandus sur cette terre.
A Moi, mes FF:. et mes SS:. ! 
VIVE LA FRANC-MACONNERIE UNIVERSELLE !
En joue !
Feu !
Bon feu !
Le plus vif de tous les feux !
A moi, mes FF:. , par le signe de l'équerre !
Un - Deux - Trois
Un - Deux - Trois
Un - Deux - Trois
Reposez vos canons et reprennez place, mes FF:.

Lorsque tous ont repris leurs places respectives.

FERMETURE DES TRAVAUX DE TABLE

V:. M:.
- 0 -
F:. P:. Sur:., quel âge avez vous?
P:. Sur:.
- 0 -
Trois ans.
V:. M:.
A quelle heure sommes
nous en usage de fermer les travaux de table ?
P:. Sur:.
A Minuit.
V:. M:.
Quelle heure est-il, F:.S:. Sur:. ?
S:. Sur:.
- 0 -
Il est minuit.
V:. M:.
Puisqu'il est l'heure, F:. P:. et S:. Surv:., veuillez vous joindre à moi pour fermer les travaux de table de la R:. L:. l'Oeuvre au Bleu. Pre:. Sur:. F:. ou S:. Sec:. Sur:., FF:. de la colonne du midi, veuillez vous joindre à nous
pour fermer les travaux de table de la R:. L:. "xXx"
S:. Sur:.
FF:. qui décorez la Colonne du Nord, veuillez vous joindre à nous pour fermer les travaux de table de la R:. L:. "xXx"
V:. M:.
- 0 -
Debout mes FF:. !
Lorsque tout le monde est debout, le V:. M:. l'accolade Frat:. au F:. situé à sa droite. Le baiser passe et lorsqu'il est revenu au V:. M:.

V:. M:.
A moi mes FF:. et mes SS:., par le signe, la triple batterie et l'acclamation.
tous font la batterie au premier degré

V:. M:.
- 0 -
Les travaux de table de la R:. L:.
"xXx" sont fermés.
Retirons nous en paix.

voyance gratuite par mail 29/08/2016 18:28

J’aime beaucoup ton article, je le trouve très bien écrit et structuré cela change car on a pas souvent l’occasion de voir ce genre d’article.

voyance par mail rapide 12/05/2016 14:20

Vraiment agréable ce site et en plus il est complet et simple en recherche. Je t’en remercie beaucoup pour ces moments de détente .

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog